Non classé

Chronique littéraire #185: Et si un jour on se manque de Lucie Delacroix

Avis

J’avais hâte de revenir vous présenter ce nouveau roman de Lucie Delacroix que j’ai pu découvrir en fin d’année dernière via un autre de ces romans Chronique #180: Jusqu’au bout du rêve, Lucie Delacroix. Je remercie d’ailleurs la maison d’édition Évidence et l’autrice pour leur confiance dans l’envoi de ce service presse.

J’avais beaucoup apprécié la plume de l’autrice dans son précédent roman et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu celui-ci. Ce fut d’ailleurs une lecture coup de coeur tant j’ai été conquise par la fluidité de la plume, emportée par le récit, surprise par la tournure légèrement fantastique du scénario et captivée par le déroulement de l’intrigue qui nous tient en haleine jusqu’au point final.

Tout y est, l’émotion, la simplicité, l’accessibilité, l’exploration des sentiments des personnages, les adresses au lecteur pour se sentir d’autant plus happé par l’histoire. Le récit s’ouvre sur le quotidien d’Alice qui vit comme une ombre depuis sa rupture avec Axel des années plus tôt. Une rupture non par manque d’amour mais plutôt dans l’objectif de préserver des sentiments forts de l’usure du quotidien. Deux jeunes gens fous l’un de l’autre craignant de voir leur amour abimé par la routine qui affecte chacun d’entre nous.

10 ans sont passés donc et Alice arrive à un tournant de sa vie, celui de réveiller le fantôme d’un amour perdu ou d’avancer autrement. Mais c’était sans compter la vie qui a effectivement oeuvrée mais pour rapprocher nos deux amoureux d’une étrange manière puisqu’elle favorise leurs retrouvailles pour mieux les séparer. Avec simplicité et sans pathos, l’autrice décortique les sentiments d’Alice mettant en avant sa lutte intérieure.

On retrouve également une dimension enquête policière qui vient dynamiser le récit avant l’entrée en scène d’un élément fantastique qui vient rebattre les cartes. Tout ce qu’on croyait vrai est remis en question, si le ressort narratif peut paraître simpliste, il fonctionne puisque l’on se met à rêver avec Alice, et si c’était possible d’avoir une seconde chance? De tout recommencer? Il n’y a pas de meilleure opportunité pour être certain de ce que l’on veut.

C’est donc une belle romance que nous offre ici Lucie Delacroix, avec tous les ingrédients nécessaires pour nous transporter le temps de notre lecture. Je vous la conseille évidemment!!

Note

Note : 5 sur 5.

Page produit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s