Fantastique

Chronique littéraire #181: Sangs Éternels, tome 5 de Florence Barnaud

Avis

Tout d’abord, un grand merci à BOD France, pour l’envoi de ce cinquième tome qui clôture la saga vampirique de Florence Barnaud. Pour les lecteurs, ne poursuivez pas cette chronique pour ne pas être spoïlé si vous n’avez pas encore lu la saga, je vous invite plutôt à remonter mes anciennes chroniques pour découvrir celles sur le tome 1 et cie

https://leschroniquesdecendrillon.wordpress.com/2019/08/15/chronique-litteraire-115-sangs-eternels-tome-1-florence-barnaud/ https://leschroniquesdecendrillon.wordpress.com/2019/10/25/chronique-128-sangs-eternels-tome-2-leveil-florence-barnaud/

https://leschroniquesdecendrillon.wordpress.com/2020/06/05/chronique-litteraire-166/ https://leschroniquesdecendrillon.wordpress.com/2020/06/12/chronique-litteraire-167-sangs-eternels-tiv-de-florence-barnaud/

Par où commencer? Si vous avez lu mes précédentes chroniques concernant les tomes 1 à 4, vous savez surement que j’ai beaucoup aimé cette saga made in France qui revisite les classiques des vampires pour nous en donner une vision plus moderne voir même très actuelle puisque ancrée dans notre société. En effet, le Clan Duroy qu’Ismérie notre vampire-sorcière et héroïne, va rejoindre, possède la particularité de s’intéresser de prés aux affaires des humains notamment à ce que l’on mange. Ce clan fidèle au code du Bushido a pour précepte de lutter contre l’industrialisation massive de nos mode de vies et de nos habitudes alimentaires, ils prônent une nourriture plus biologique d’autant plus que ce que mange les humains se retrouve dans le goût de leur sang, et les vampires aiment siroter un nectar pur et non pollué de substances nocives.

A partir de là, vous noterez l’originalité de cette saga. Au fil des différents tomes nous découvrons Ismérie, une vampire qui a gardé ses dons de sorcière et qui mène une vie solitaire du fait de sa nature. Puis des évènements vont l’amener à rencontrer le clan Duroy et à s’y installer durablement mettant ainsi un terme à des décennies d’errance. Contrairement aux quatre tomes précédents, celui-ci ne file pas une double intrigue. Cette fois, l’autrice se concentre uniquement sur son héroïne et son compagnon Eirin dans le but de retrouver leur fille qui a littéralement été arrachée du ventre de sa mère. Nous retrouvons une Ismérie qui perds le contrôle d’elle-même ce qui l’amène à faire des erreurs mais elle gagne en assurance, elle relâche ses barrières et accepte pleinement son rôle et sa place dans le clan Duroy.

Inexorablement elle se rapproche de sa fille pour mieux la perdre ensuite. La torture menée par ses ennemis est lente et finement aiguisée, tout a été orchestré pour se jouer du clan Duroy et les manipuler. De complots en mensonges, Ismérie devra se remettre en question pour espérer retrouver son enfant et réunir sa famille. J’ai beaucoup apprécié le fait de se centrer davantage sur le clan même si je ne peux m’empêcher de trouver que tout va un peu trop vite dans ce final. On ne s’attend certes pas au tournant de la résolution, mais justement j’aurai aimé en savoir plus sur cette nouvelle vie du clan Duroy, leur nouvelle alliance et l’apparition de nouveaux personnages propres à la Bit-lit. On attend cette fin et en même temps on est un peu désorientée entre la lenteur des retrouvailles et la rapidité de la sentence.

Néanmoins le style d’écriture est toujours aussi prenant et addictif. On s’immerge sans difficulté dans l’univers et on peine à se dire que c’est fini. On veut en savoir davantage notamment sur le devenir d’Aveline et Miguel, sur le couple Eirin et Ismérie et bien sur concernant leur progéniture qui sera sans nul doute source d’inquiétude pour le clan. Je ne peux que vous conseiller cette série à la fois fantastique et ancrée dans le réel, le mélange de références apporte à cette saga son originalité et divertit le lecteur qui ne voit pas les pages défilées.

Note

Note : 4 sur 5.

Où trouver ce roman? Un petit clic sur l’image en-dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s