Chronique littéraire #170: Au nom des dieux, Livre II de Gautier Durrieu de Madron

 

Informations

626 pages

duologie fantastique/épique

Auto-édition

Chronique tome 1: Chronique littéraire #139: Au nom des Dieux – de l’Eau et du Sang: Acte 1 : Destinée Manifeste de Gautier Durieu de Madron

Cliquer sur l’image ci-dessous pour trouver le tome 2:

51bCUOdlElL

 

floral-1751088_960_720

Avis

Après avoir découvert la plume de l’auteur par la lecture de son premier roman, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans la suite des aventures de ses personnages intrépides et disparates.

Je dois dire que j’ai largement préféré ce tome 2, la profusion de personnage et de descriptions du tome 1 n’est plus dans celui-ci bien qu’il reste un roman conséquent. Nous accompagnons notre escouade semi-divine dans la reconquête de l’Amérique où nous assisterons à un enchaînement d’actions, de révélations et de rebondissements en tout genre qui ne nous laisse que peu de temps pour respirer. Les scènes de batailles et de stratégies sont omniprésentes et bien traitées, on s’immerge directement dans le combat aux côtés des héros mais l’auteur prend également le soin de développer la personnalité de chacun de ses personnages en alternant leur prise de parole selon les chapitres.

L’alliance ou la mésentente entre les panthéons apportent un plus dans le récit, la romance entre le Nordique et l’Olympienne est très agréable et nous permet de sortir un peu de l’aspect guerrier du roman. L’auteur manie sa plume d’un personnage à l’autre en étant tour à tour stratège, déchu, traître, espion, soldat. J’ai beaucoup aimé en découvrir davantage sur Mizushi, la mort d’un des personnages apporte également de l’émotion bien que sa sortie fut pour le moins spectaculaire!

L’écriture est fluide, détaillée, précise. Le style peut être raffiné tout comme il peut être familié selon le personnage sur le devant du chapitre. Les références fonctionnent et l’univers fantastique est cohérent. Le fait d’inclure des artefacts ajoute de l’originalité au texte. Le combat final et la fin du roman ne sont pas bâclés ou expédiés, le traitement est soigné, ce qui permet au lecteur de faire sa sortie en douceur et de quitter les personnages, les laissant à leur vie qu’ils pourront enfin savourer entre deux missions divines.

C’est donc une duologie que je vous conseille, c’est une belle découverte qui se distingue d’autres romans par le rythme effréné des actions et leurs traitements détaillés.

 

Note

2000px-Stars440.svg_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s