Chronique littéraire #168: Croire encore au bonheur de Ninon Amey

 

Informations

358 pages

Feel-good, romance

Autoédition

floral-1751088_960_720

Avis

Ce nouveau roman de Ninon Amey aborde le sujet du deuil, de la vie de famille, l’amour, la gestion de la vie quotidienne lorsque l’on perd son compagnon de vie, son ami, son amour. Il parle également de résilience et d’espoir. Avec fluidité et délicatesse, l’autrice peint le quotidien d’Amélia. Frappée par une tragédie, nous la retrouvons après une ellipse devant gérer d’une main de maître son quotidien avec une partie de son coeur brisé.

J’ai trouvé cette ellipse intéressante car elle fait l’impasse sur le processus de deuil de l’héroïne comme si elle n’avait pas vraiment pu le faire, devant surtout s’occuper de ces enfants et faire face seule aux tracas du quotidien, à cette vie qui nous pousse en avant sans nous demander si l’on est en état de le faire. Et puis cela marque également l’avant et après le drame qui vont la frapper.

Puis renaît l’espoir d’un amour tendre et fusionnel au détour d’un ascenseur. Deux destins qui se rencontrent, deux âmes soeurs qui se découvrent. Peut-on connaître un deuxième amour après une perte si soudaine, si brutale? Les doutes d’Amélia sont nombreux et les luttes intérieures également. A-t-elle le droit de connaître à nouveau le bonheur? De l’exposer? Et ses enfants?

Puis l’autrice bouleverse à nouveau les cartes avec un rebondissement inattendu qui sera une double voire une triple peine pour l’héroïne à qui rien n’est épargné. Une seconde chance néanmoins lui est offerte, de dire adieu, de se préparer au deuil une nouvelle fois, un deuil plus apaisé, plus serein. Une seconde chance pour les enfants de passer du temps avec leur père. Apprivoiser l’inconnu. Redécouvrir celui que l’on a perdu, l’intégrer à nouveau dans un quotidien où l’on avait appris à faire sans. J’ai trouvé ce tourbillon émotionnel très difficile et intense pour les personnages. Entre culpabilité, joie, amour et tristesse, ils subissent de nouveau la vie le temps d’un interlude éprouvant leurs sentiments et leurs attaches avant la nouvelle mort. La perte cette fois définitive.

J’ai pris le temps de faire cette chronique car je ne savais pas si je trouvais le ressort pris par l’autrice un peu « simple » pour créer une énième complication ou si c’était plutôt un coup de maître dans l’exploration des sentiments qui peuvent habiter l’être humain. J’ai finalement opté pour la deuxième option tant j’ai été émue par ce roman.

Bref, filez le lire vous n’avez plus d’excuses!

floral-1751088_960_720

Note

etoiles5sur5

 

Lien du roman

5162Fpx1OyL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s