Chronique littéraire #150: Comme une aurore dans la brume de Aurélie Depraz

Informations

Autoédition

Romance historique

Ebook et Broché

282 pages

Page amazon du roman

*****

Autres chroniques à propos des livres de l’autrice

Chronique littéraire #119: Indomptable Aquitaine de Aurélie Depraz

Chronique littéraire #120: Pour l’amour d’une sassunach, Aurélie Depraz

Chronique littéraire #121: L’amour, la mer, le fer et le sang de Aurélie Depraz

Chronique littéraire #148: Shaena de Aurélie Depraz

floral-1751088_960_720

Avis

Nous revoici avec un nouveau roman de Aurélie Depraz qui nous emmène cette fois-ci en Norvège afin de rencontrer les vikings et remettre ainsi en perspective l’image du peuple sanguinaire et barbare que nous avons généralement d’eux. A partir des préjugés et stéréotypes, l’autrice va les défaire un à un par le biais de la rencontre entre Haakon et Aelis, soit un viking et une jeune femme venant de France mais ayant des origines irlandaises.

En étant sauvée par cette escouade de viking, Aelis va peu à peu déconstruire tout ce qu’elle sait, ce qu’elle croit connaître de la religion, de son monde de vie prétendument civilisé au contraire des vikings vus comme des guerriers assoiffés de sang et de avides de pillages. Nous découvrons donc au fil de la plume fluide et toujours aussi riche en description de l’autrice, un peuple guerrier certes, mais également un peuple plutôt progressiste en matière de statut social des femmes, du mode de gouvernement et de prise de décision. Un peuple solidaire , lié par des croyances qui rassemble, un peuple qui cherche à s’étendre par soif de connaissances mais également de terres au climat plus clément pour vivre bien tout au long de l’année. Enfin et surtout, un peuple robuste qui connaît bien sa terre, ses atouts et ses contraintes et sait s’en servir pour garder l’avantage sur d’éventuels ennemis.

Le schéma est semblable aux autres romans de l’autrice, mais c’est une formule qui fonctionne alors il ne faut pas se priver. J’ai trouvé le personnages d’Aelis très attachant, le fait qu’elle ouvre les yeux sur sa condition, qu’elle accepte le fait qu’un mode de vie différent du sien n’est pas forcément signe de sauvagerie (même si les sacrifices ne sont pas ma tasse de thé!) tout en s’éveillant en tant que femme forte malgré les tortures qu’elle a pu endurer, font d’elle une personnage de la même trempe que les autres héroïnes de l’autrice.

Si vous ne connaissez pas encore la plume d’Aurélie Depraz, je ne peux que vous conseiller de vous lancer si vous aimez le mélange histoire (richement documenté), les descriptions, découvrir de nouveaux peuples et de nouvelles contrées à des époques lointaines, la romance toujours impossible mais tellement passionnée, cet univers ne pourra que vous plaire.

floral-1751088_960_720

Note

etoiles5sur5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s