Chronique littéraire #148: Shaena de Aurélie Depraz

Informations

 

  • Broché : 232 pages
  • Editeur : Aurélie Depraz (18 mai 2019)
  • Romance sentimentale, fiction historique
  • Page Amazon du roman

Chroniques sur d’autres romans de l’autrice:

 

floral-1751088_960_720

Avis

Nouvelle chronique sur un nouveau roman d’une autrice dont j’ai pu découvrir la plume l’an dernier au détour de trois de ses romances historiques que vous pouvez retrouver ci-dessus. Ce fut donc avec joie que j’ai redécouvert cette plume à la fois fluide et précise, qui m’a fait voyager en Ecosse à la rencontre de Connor et de Shaena.

Et ce thème de rencontre est d’ailleurs au cœur de ce roman puisqu’il va traiter de la rencontre de deux personnes, d’abord enfants puis adultes, et à travers cette rencontre se déroule celle de deux cultures, de deux conceptions du monde, deux identités qui se confrontent l’une à l’autre. Entre amour, orgueil, désir, allégeance, quiproquos, fidélité et guerres, l’autrice nous propulse dans cet univers avec finesse. Comme dans ces précédents romans la plume est sûre car bien documentée, les descriptions que je trouvais trop présentes dans d’autres romans sont ici savamment dosées et nous permettent de nous imprégner d’une époque avec ses us et coutumes sans nous faire perdre le fil du récit.

J’ai beaucoup apprécié le fait que le récit s’ouvre du point de vue de Connor, voir à travers ses yeux l’Écosse et son domaine à reconstruire, suivre ses combats intérieurs entre sa rancune envers son père et sa fidélité et son amour pour le château de son enfance, puis sa lutte contre lui-même et ses sentiments envers Shaena, l’étrangère, la sauvage, mais aussi la fée, la main qui soigne et qui dirige.

L’autrice sait nous parler d’amour et d’êtres en construction en même temps, qui s’opposent et s’attirent, qui sont contraires et pourtant complémentaires. J’ai adoré le personnage de Shaena, qui à l’instar des héroïnes de ces précédents romans, est passionnée, forte, sensible et fière. J’apprécie le fait que ce ne sont pas de faibles femmes sans défense malgré les obstacles auxquels elles devront faire face. Néanmoins, l’autrice reste dans un registre réaliste pour l’époque où malgré toute la détermination possible, Shaena ne peut échapper au rôle que lui destine son père puisqu’elle n’est qu’une femme dans une époque résolument patriarcale.

En bref, j’ai dévoré ce roman d’une traite et je vous le conseille d’autant plus qu’il se déroule en Ecosse, parle d’écossais et de vikings, de tartans et d’amour alors foncez le découvrir à votre tour!!

floral-1751088_960_720

Note

 

etoiles5sur5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s