Le café de Cendrillon interview

Le Café de Cendrillon #15: Déborah Perez

cat-4226957_960_720

 

Présentation

Quelques petits détails formels pour commencer si tu veux bien…

Quel est ton nom de plume ?

Je n’en ai pas, je suis juste moi : Déborah Perez. Je suis assez soulagée car, je ne risque donc pas de souffrir de dissociation de personnalité !

Existe-t-il une raison particulière concernant ce choix ?

Au départ, j’envisageais la possibilité de prendre un pseudonyme, avec l’idée que ça ferait plus professionnel ou que ça me protégerait… Quand on débute, on a des idées saugrenues qui nous passent par la tête ! Mon éditeur a souhaité que je garde mon identité première, il a eu raison. Je ne regrette absolument pas. Et puis, j’adore mon prénom avec mon nom de famille. Alors pourquoi en changer ? 😉

 

Quel genre de livres écris-tu ?

J’écris de la Fantasy, et je mets volontairement une majuscule ! Ce genre est magnifique par toutes les possibilités de création et par les moyens d’expression qu’il offre à un auteur. Je peux passer du rêve au cauchemar. Je peux visiter un palais ou un bouge. Je peux avoir des envies chevaleresques ou malfaisantes. Je peux vous entraîner dans des contrées merveilleuses ou horrifiques. Pour résumé, à travers l’écriture d’un livre, j’explore ce que je souhaite tout en restant cohérente. Et puis, derrière, il y a cette excitation de savoir que les lecteurs vont quitter la réalité pour une autre, celle que je leur offre et dans laquelle j’ai investi tant de passion.

floral-1751088_960_720

 

ink-3823022_960_720Portrait chinois

Si tu étais …, tu serais…

Un mot : l’océan.

Depuis toujours, il est synonyme d’aventures et de mystères. Nous ne connaissons quasiment rien de lui alors qu’il est un élément indispensable à la vie. Il est le début de tout. Et puis étant du signe du poisson, je suis évidemment attirée par tout ce qu’il représente !

 

Un livre :

Mon premier livre, L’Etoile de Lowilo Tome 1. J’y ai mis un peu de mon âme en lui et surtout, c’est lui qui a ouvert la voie vers cette merveilleuse aventure.

 

Une citation : « Je suis un mensonge qui dit toujours la vérité » de Jean Cocteau

C’est une citation que j’ai longtemps eu accrochée au-dessus de mon bureau d’adolescente. Elle m’a amenée à réfléchir sur ce qui était réel ou non, sur les limites de l’imaginaire, sur les vérités dévoilées grâce à un mensonge. Finalement, les contes, les mythes, les aventures de fantasy, même si tout est inventé, la vérité se retrouve toujours dans l’âme humaine et ses expressions.

 

Une saison :

C’est difficile de faire un choix. J’aime toutes les saisons, car il y a toujours un bonus avec chacune. Une chose est certaine, je ne pourrai pas me passer des quatre saisons. Puisqu’il faut choisir… Je dis l’hiver, c’est la saison qui m’a accueillie dans notre monde !

Un personnage :

Je serais Eowyn du Seigneur des anneaux. Elle n’a pas écouté les autres qui l’ont crus faible et incapable de prendre les armes. Elle n’a écouté que sa volonté. De cette façon, elle aida aussi le hobbit Meriadoc, également mis de côté pour combattre à la bataille des Champs du Pelennor. Elle tua le Roi sorcier d’Angmar qui ne pouvait pas être vaincu par la main d’un homme. Sa présence offrit donc un tournant décisif. Sa faiblesse se révéla être une arme redoutable !

J’aime beaucoup cette image. Je suis persuadée que lorsqu’on croit en nous et qu’on tient vraiment à accomplir quelque chose, alors nous sommes habités d’une véritable force que rien ne peut arrêter, pas même le doute d’autrui puisque nous ne perdons pas de temps à les écouter et préférons l’action. Eowyn représente ce symbole de confiance et de force que nous avons tous en nous. J’agis ainsi. Je n’écoute jamais les mauvaises langues et je trace ma route avec mes aspirations et en ayant confiance dans mes choix.

 

Une musique : The Curse d’Agnès Obel et l’écouter en fermant les yeux pour vivre l’aventure…

 

Un film :  Gladiator. Dans ce film, il y a tout. L’histoire (même si elle est déformée par les studios hollywoodiens), le courage, la loyauté, l’amour, la trahison, la musique. Tout est grandiose.

floral-1751088_960_720

 

think-about-1217109_960_720Café philo

Pourquoi écris-tu ?

J’ai un grand besoin créatif. L’écriture est un outil qui permet à mon imagination de s’exprimer. J’ai des idées plein la tête. Ce n’est pas pour autant que je me précipite. Je réfléchis longtemps à chacune d’elles avant de commencer le travail d’écriture. Dans un premier temps, je ne pense qu’à moi et à ce besoin d’expression, au résultat et à savoir s’il me plaît intérieurement. Si ce n’est pas le cas, je l’explore encore. Une fois ce travail terminé, la porte s’ouvre vers les lecteurs et j’ai alors très hâte de partager le livre avec le public. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne donne jamais mes romans à lire à des bêta-lecteurs. C’est un processus créatif qui m’appartient avant tout. Je n’ai pas choisi le personnage d’Eowyn pour rien… Je me fais confiance et je ne souhaite pas être influencée par pléthore de lecteurs. Seules deux personnes très proches ont accès à mes écrits quand ils sont déjà bien avancés.

Quelles sont tes petites manies d’écrivain ?

La plus grande est celle de mon bureau ! Je ne peux pas écrire ailleurs que là. Vous ne me verrez jamais dans un café ou sur une terrasse à tapoter mon ordinateur. Ce serait seulement possible, si je suis dans une phase de correction.

Quel lecteur es-tu ?

Je ne suis pas une lectrice assidue. Avant l’écriture, je pouvais passer des jours entiers à rester plonger dans un livre ou à veiller tard pour le terminer. Quand j’écris, je ne lis pas. On peut rapidement se laisser influencer et faire à la façon de, sans s’en rendre compte, mais en moins bien, car ce n’est pas notre univers. Je ne souhaite pas prendre ce risque pour préserver toute l’essence de ma créativité.

 

floral-1751088_960_720

Espace promotion

Si tu devais présenter chacune de tes publications en trois mots ce serait ?

 

L’étoile de Lowilo – Tome 1 – Prenez garde aux apparences, la réalité n’est jamais ce qu’elle paraît être au premier regard… Soyez patient et observez pour vous préparer à la suite.

L’étoile de Lowilo- Tome 2 – Maintenant, êtes-vous prêts à découvrir autant de mystères ?

Quel est ton récit préféré parmi les textes que tu as écrit ? Pourquoi ?

C’est un passage du deuxième tome. Je l’aime particulièrement, car il mélange un intense moment de féerie qui est tragique pour l’avenir des protagonistes. Il réunit l’ombre et la lumière sans séparation.

Facebook auteure : https://www.facebook.com/DeborahPerezAuteur

Facebook Livre : https://www.facebook.com/Etoile.de.Lowilo

Instagram auteure : https://www.instagram.com/deborah_perez_auteure/

Twitter auteure : https://twitter.com/Deborah_Perez_

Site auteure : https://deborahperez.wixsite.com/etoile-de-lowilo

Lien d’achat : disponible partout en numérique ou broché

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s