Chronique littéraire #137: Les Kergallen, Tome 4, Sélène, Aurore Aylin

Informations

 

floral-1751088_960_720

 

Avis

Étant tombée sous le charme de cette saga fantastique, je risque de vous abreuver de chroniques les prochaines semaines à leur sujet tant je dévore les romans un à un !

Dans ce nouveau tome nous suivons le parcours de Sélène qui possède le don de communiquer avec les animaux par l’esprit. Amoureuse de la nature et de ses habitants, nous la découvrons aussi femme et chipie que les autres membres de la famille Kergallen. J’ai également apprécié le fait que l’autrice garde son fil rouge d’un roman à l’autre en nous donnant des nouvelles des héroïnes des tomes précédents comme Thaïs, Joanna et Nina. Chacune d’elles poursuit sa route tout en restant très liée à leur famille dont le manoir (ou l’asile (!)) reste le point d’ancrage à la fois physique et sentimental.

Un nouvel amour semble se profiler pour Sélène cette fois-ci, et l’on ne peut que s’incliner devant le talent d’Aurore Aylin, de reprendre un canevas qui fonctionne tout en le traitant différemment afin de garder cette originalité et d’éviter tout sentiment de routine au lecteur. Ici la narration alterne entre le point de vue de Sélène, Korenn et celui de Zila ce qui nous permet de suivre l’évolution de chacun des personnages aussi bien quand ils sont éloignés les uns des autres que lorsque le destin les réunit.

L’univers fantastique de l’autrice est si riche qu’elle parvient à le développer en partant de la Terre des Hommes et en élargissant d’un univers à l’autre. Après la dimension angélique, démoniaque, le Val sans retour, nous découvrons une dimension régit par la magie noire où des coven (assemblée de sorciers) se défient les uns les autres toujours en quête de plus de pouvoirs.

Tout en développant ces personnages principaux, l’autrice met aussi en avant ses personnages secondaires comme Sophie et Athénaïs qui sont toujours prêtes à défendre leur famille chacune à leur façon bien personnelle. Chaque tome nous en apprends davantage sur ses deux sœurs à l’origine de cette grande famille et l’autrice semble prendre un malin plaisir de nous glisser des sous-entendus à leur propos sans  toutefois trop en dire ! Du coup j’ai hâte de connaître enfin toute l’histoire de ces deux sorcières qui bien que puissantes, semble avoir eu leur lot de malheur.

Dans ce tome on découvre de nouveaux pouvoirs, un nouvel amour, de nouveaux combats, de nouveaux secrets, on en discerne d’autres, on est fasciné par ces liens qui unissent cette famille, on découvre des relations fortes que ce soit entre les cousines ou les sœurs de cette famille. La présence des anges, des couples précédents et également de personnages atypiques comme les de Chânais nous donnent envie de rester auprès d’eux dans cet univers. D’ailleurs les de Chânais sont désormais dans ma PAL !!

 

Note

5-étoiles

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s