Chronique #91: Anima, les enfants de Mary Sara

51ectkCnsQL

Informations:

  • Broché: 323 pages
  • Editeur : Librinova (24 mai 2018)
  • Collection : LIB.LITTERATURE
  • Page Amazon du livre

floral-1751088_960_720

Résumé:

Au pays de Ryatil vit Evahny, une jeune fille dont la curiosité ne connaît aucune limite. Elle ne cesse de questionner sa mère Sorhia, reine de cette contrée, sur le monde qui l’entoure mais plus encore sur la fameuse Quête de la Moitié. De jour en jour, la petite fille ressent un vide qu’elle ne peut décrire et comprend bien que sa vie risque d’être chamboulée… Elle et son frère Sajyel découvrent en réalité qu’ils font partie de l’ultime Quête de l’Anima. Une tradition qui trouve ses origines au sein du peuple des Thuatyls et qui lie chaque existence à un Anima, la moitié d’une âme, son souffle, son essence même. De son côté, la reine s’interroge sur l’imminence de la Quête, étonnamment précoce pour ses enfants. Avec l’aide de son mage de bataille Thanius, elle doit les préparer aux dangers de la Quête… Accompagnés de Lekhal, un Élu déchu, Evahny et Sajyel devront accomplir leur destin et rétablir l’équilibre d’un monde sous le joug d’une malédiction vieille de vingt ans…

floral-1751088_960_720

Avis:

Ayant eu la chance de gagner ce roman lors d’un concours sur Instagram, je souhaitais remercier l’autrice en réalisant une chronique suite à ma lecture. Il s’agit donc d’un roman fantasy classique reprenant des élus aux dons cachés, une malédiction, des créatures légendaires et une quête centrale.

Un roman fantasy comme on les aime qui reprend certes les codes du genre mais tout en y apportant sa touche d’originalité. C’est un vrai univers complet et détaillé qui s’ouvre à nous. J’ai savouré ma lecture, page après page, l’écriture est simple, fluide, accessible. On se plonge aisément dans ses lignes qui nous transportent dans un autre univers peuplé de dragons, d’humains, de Thuatyls et d’Anima. La question de l’Anima fait toute l’originalité de ce roman et m’a rappelée le roman A la croisée des mondes de Philip Pullman. J’ai eu envie à mon tour de partir en quête de mon propre anima ^^

C’est la toute la force de ce roman, il nous implique vraiment dans son univers. Malgré la profusion de personnages, tous sont mis en valeur à un moment précis. De même pour l’intrigue, il n’y en a pas une mais plusieurs, imbriquées entre elles, pour former une toile complexe et maintenir un suspens qui nous tenaille et nous donne envie de connaître la suite une fois notre lecture terminée. On s’attache à ces personnages aussi bien enfants qu’adultes. Leurs rôles sont précis, certains semblent être au cœur d’un nœud narratif, pourtant la même importance est donnée à chacun évitant ainsi le placement de simple faire valoir dans le récit.

La question de la malédiction qui plane en fond est également très intéressante et nous avons hâte de voir les trames se regrouper afin de comprendre tous les tenants et les aboutissants. Ce premier tome pose les bases de l’univers de l’autrice, les personnages nouvellement élus pour la quête des Uniques ont débuté leur parcours tandis que les élus de la génération précédente se retrouve pour les guider dans leur aventure tout en devant affronter leur propre batailles. Cette alternance entre le parcours des adolescents et celui des adultes fonctionne et renforce l’intérêt du lecteur tout au long du récit. On sent que les quêtes ne s’achèvent pas avec la rencontre de l’Anima mais se poursuit bien au-delà dans un dessein plus grand. Seul Eclypse, dragon gardien de l’Équilibre semble détenir toutes les cartes du jeu mais il les conserve jalousement. Il semble être omniscient comme s’il était le relais de l’auteure à l’intérieur même du roman pour avertir les personnages de ce qu’ils ne parviennent pas à voir.

Je vous conseille donc fortement de découvrir ce roman, pour ma part je vais suivre l’autrice de près afin de pouvoir vite découvrir la suite des aventures d’Evahny, Sajyel et leurs compagnons!!

 

Note:

5

 

Publicités

Un commentaire sur “Chronique #91: Anima, les enfants de Mary Sara

Ajouter un commentaire

  1. Merci infiniment pour cette chronique et je suis très heureuse que cette histoire touche votre imaginaire et cœur. Je n avais jamais vraiment réfléchi à Eclypse dans ce sens mais il est vrai qu il est dans cette position « meta » de l auteur. Merci pour cette réflexion que je vais approfondir. 😃 les lecteurs sont tellement importants pour ça je trouve. Merci ❤️

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

La plume d'Isandre

LIRE, ECRIRE, VOYAGER, DECOUVRIR, PARTAGER

Aurélie Ml Swan Auteure

Découvrez l'antre du dragon, mon univers d'auteure auto-éditée

Livresque78

Notre passion des livres que nous partageons avec vous. Instagram:Bloglivresque78 Twitter:magdon8

Les Chroniques Pressées

- De Mélodie Ambiehl -

L'Indé Panda

Un magazine gratuit par des auteurs indépendants

Madame la marquise

« Le plus difficile dans la maternité c’est cette inquiétude intérieure que l’on ne doit pas montrer » Audrey Hepburn

WordPress.com en français

Toutes les nouvelles de la communauté WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :