Chronique #58: Dynterith, la cité aux douze gardiens, Yannick AR Fradin

Auto-édition                                               Fantasy/Médiéval                                         376 pages

Format numérique & broché

Site de l’auteur: https://yannickarfradin.com

Lien: https://www.amazon.fr/Cycle-McGowein-Livre-Dynterith-Gardiens/dp/2490209280/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1535392533&sr=8-1-fkmr0&keywords=yannick+ar+frandin

 

Avis:

Après avoir lu le premier tome de la saga de Yannick AR Fradin (chronique: #Chronique 28: Le cycle de McGowein, la Gardienne de Danarith, Yannick A.R Fradin), c’est avec plaisir que j’ai découvert la suite des aventures de Léraline, Cormag Mc Gowein et la facétieuse fée Méruline.

Dans un récit fantasy-médiéval, l’auteur nous emmène à Dynterith aussi appelée la Cité aux douze gardiens. Là encore, tous les éléments sont présents pour passer un bon moment: action, révélations, complot, magie, alternance des actions, sentiments complexes… Je crois même que j’ai préféré ce tome au premier, l’action arrive plus rapidement là où le premier tome posait les bases nécessaires à la compréhension de l’histoire. Nous découvrons les personnages sous un nouveau jour et je me suis vraiment attachée au guerrier noir ainsi qu’à la gardienne et à sa complice fidèle qu’est la fée Méruline. On a plaisir à voir leur relation évoluer de même que leur complicité. Léraline et McGowein sont deux personnages complémentaires et forment un duo qui fonctionne parfaitement dans ce type de récit.

L’auteur dévoile des éléments au fil de l’histoire, tout en laissant une part de mystère pour la suite. Il déroule son fil rouge conducteur de sa saga en 5 tomes tout en allant au bout de l’intrigue prévue dans le tome. J’aime cette lecture à deux niveaux où l’on peut lire les aventures des personnages, ancrées dans un dessein qui les dépasse et dont ils n’ont pas encore pris conscience de l’envergure réelle.

L’univers de Dygallie est réellement riche et varié, les références données au début de chaque chapitre étaye notre culture venant soit de notre monde réel, soit du monde créer par l’auteur donnant encore plus de consistance à celui-ci. On en apprends davantage sur Mc Gowein avec une rencontre inattendue qui permet de faire de ce personnage un être reconnu et non un vagabond dont l’existence est remise en cause suite à sa traversée dans le monde des cauchemars.

L’auteur met en lumière dans ce tome, à l’instar du premier, les personnages secondaires auxquels on s’attache. Les personnages de Capricorne 2 et du Capitaine Coranth m’ont beaucoup plut. Le « méchant » est un vrai méchant même s’il n’est pas le « big boss » de l’intrigue finale: intelligent, sournois, patient et fourbe. Les actions sont détaillées, les mots posés avec soin. On entrevoit à la fin du roman un aperçu du royaume perdu de Mc Gowein et on observe le canevas se profilant au-delà de ce que soupçonnent les trois compagnons.

J’ai véritablement un coup de cœur pour cette saga très complète, pour avoir suivie un peu le parcours de l’auteur, j’ai pu voir qu’il mettait un point d’honneur à réaliser des projets aussi professionnels que les romans édités et honnêtement c’est un pari réussi. Il nous prouve s’il le faut, que l’auto-édition et l’indépendance des auteurs ne sont pas synonymes de textes sans intérêts et brouillon. Comme la plupart des textes d’auto-édités que j’ai pu lire, c’est une pépite à mettre entre toutes les mains de lecteurs amateurs de fantasy.

Note:

5

Coup de coeur de Cendrillon

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Aurélie Ml Swan Auteure

Découvrez l'antre du dragon, mon univers d'auteure auto-éditée

Livresque78

Notre passion des livres que nous partageons avec vous. Instagram:Bloglivresque78 Twitter:magdon8

Les Chroniques Pressées

- De Mélodie Ambiehl -

L'Indé Panda

Un magazine gratuit par des auteurs indépendants

Madame la marquise

« Le plus difficile dans la maternité c’est cette inquiétude intérieure que l’on ne doit pas montrer » Audrey Hepburn

WordPress.com en français

Toutes les nouvelles de la communauté WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :