Chroniques littéraires

Chronique #37: La tête du lapin bleu, Wendall Utroi

51DDj1QZGxL._SY346_

 

 

Coup de coeur de Cendrillon

 

 

 

 

 

 

Résumé:

Quand l’amour terrasse Ava et Léo sur les bancs du lycée, et qu’un an plus tard, à l’approche de la naissance de jumeaux, ils convolent en justes noces contre l’avis de tous, on comprend que le bonheur peut être soudain. Les histoires toutes simples ne sont pas les moins belles. On s’aime, on se marie, les rires des enfants viennent peupler notre petit monde. Le bonheur n’est pas aussi exigeant qu’on le dit. Puis, avec les années, on pense que rien ne peut troubler notre quiétude, notre douceur de vivre.
Mais, c’est sans compter sur le destin. Lui peut se jouer de nous… brouiller les cartes, changer les règles. Vous pensez que rien ne peut vous arriver ? Et si vous vous trompiez ?

 

Avis:

Après avoir lu un certain nombre de chronique sur ce roman ma curiosité était piquée au vif ! N’y tenant plus j’ai craqué et dérogé à mon ordre de lecture pour le découvrir…

Quel choc ce fut ! Littéralement ! Émotionnellement ce livre est poignant.

Rédigée à la première personne, point de vue interne du personnage principal : Ava. Ce roman est une sorte de lettre, de journal intime retraçant l’histoire d’Ava, de la chute qu’elle va connaître suite à un drame sans nom.

Épouse épanouie, mère comblée de deux jumeaux : Rose et Kévin, sa vie, son quotidien, son présent et son avenir vont basculer au détour d’un chemin, d’un lac.

J’ai pleuré. Beaucoup. Face à cette femme si injustement trahie par la vie. Face à ce choix qui n’en était pas un. Face à l’ironie de la vie.

Non seulement Ava va sombrer dans le désespoir, la violence mais en plus certaines personnes vont contribuer par des paroles ou des actes discrets à la plonger un peu plus dans ce néant qui souhaite la dévorer.

J’ai du lire vite, en retenant mon souffle, en essuyant ces larmes qui m’empêchaient de voir les mots. Des mots qui dépeignent une réalité cruelle, simple, froide. Qui tombent comme un couperet.

Je suis une mère. Ma fille a un doudou lapin. Gris. On peut toutes et tous s’identifier au déchirement de cette femme.

Ce roman ne propose pas un « happy end » hollywoodien, ni un deuil assumé. Non, il présente la folie, la colère qui s’empare de vous. Quand il ne reste plus rien à quoi bon s’accrocher ? Quand même vos proches malgré leurs bonnes intentions vous ôtent temporairement votre dernier espoir, à quoi se retenir ?

J’ai parfois trouvé quelques longueurs dans le roman parce que j’étais avide de savoir, de savoir quand Ava irait « mieux ». Mais je savais au fond de moi qu’il n’y avait pas de retour possible. Le présent était sa seule temporalité dans laquelle elle gravitait laconiquement sans en être réellement consciente. Le futur et le passé se conjuguant dans la mort.

La fin malgré tout, vraiment les dernières lignes, apportent un souffle réparateur, un amour perdu qui renaît de la plus belle des manières, de la seule qui pouvait apaiser des blessures brûlantes malgré le passage du temps.

Ava est passée d’une existence protégée avec des œillères à une confrontation brutale avec la réalité. Une descente aux enfers, injuste, inattendue. Des rencontres enrichissantes, d’autres douloureuses. Pourtant la vie s’est acharnée à la garder vive malgré elle. Pour qu’elle reste, qu’elle témoigne de ces amours perdus, qu’elle pardonne, qu’elle se pardonne et qu’elle apprenne à vivre avec ce lapin bleu plus tout à fait bleu mais de nouveau entier.

 

5 commentaires sur “Chronique #37: La tête du lapin bleu, Wendall Utroi

  1. J’ai adoré ta chronique ! Merci de m’avoir donné envie de me plonger à mon tour dans ce roman pendant mes vacances ! Je trouve que c’est la meilleure chronique que j’ai lue sur ce livre, même si les autres étaient toutes bien aussi, la tienne a un petit plus qui arrive déjà à me faire un peu entrer dans l’histoire, alors que le titre et la couverture ne me plaisaient pas du tout ! Alors merci et encore bravo ! Continue tes chroniques surtout, je n’ai pas toujours le temps de les lire, mais tu es très douée pour parler de tes lectures ! ❤

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s